Le moulage à la cire perdue

Principe


Un modèle en cire est réalisé suivant la forme de la pièce à fabriquer. Autour de ce modèle on réalise ce que sera le moule, d’une épaisseur de quelques millimètres. Le moule est en fait une coquille de céramique réalisée à froid, ce moule est réfractaire


Le modèle est évacué par fusion, afin de pouvoir remplir l’empreinte de matière en fusion (aluminium ou fonte). C’est le « décirage ». On fritte la coquille (chauffe à 900°C) pour la durcir et en faire une carapace qui n’est pas recyclable. Il faut produire autant de modèles que de pièces et donc assurer en amont la production des modèles mais la géométrie de la pièce est visible avant la mise en œuvre.


On peut cependant créer des pièces à géométrie complexe en évitant l’assemblage de moules complexes.


Utilisable de l’unité jusqu’à la grande série. Suppression de l’utilisation de noyau

Voir la vidéo


Réalisation du modèle


Le modèle de départ peut être obtenu par injection de cire dans un moule spécifique, afin de produire les modèles en série



En collant des composants de cire à l’aide de cire chaude on réalise autour du modèle tous le système de coulée qui alimentera l’empreinte.


Dans le cas de petites pièces plusieurs modèles sont reliés entre eux pour constituer des grappes.


Enrobage du modèle


Immersion du modèle dans une solution de céramique appelée « Barbotine »


Pour durcir la barbotine on l’enduit de sable au zirconium fin avant de la faire sécher. Puis les même opérations sont reproduite avec du sable à gros grain jusqu’à obtention d’une couche de céramique d’environ 7mm.


En dernier lieu on procède à un décirage en autoclave, afin de libérer le moule du modèle en cire.
Viendra ensuite une opération de cuisson (chauffe à 900°C) du moule préalable à la coulée du métal.

Mise en oeuvre


La coulée du métal a lieu dans le moule chaud sorti du four, afin d’éviter qu’il ne se détériore sous l’effet d’une trop grande différence de température


Après solidification (plusieurs heures), on détruit le moule par vibrations.


Parachèvement : On découpe à la scie les éléments de coulée du métal et autres masselottes

AUGUSTE Denis février 2013