Le moulage en sable

Principe :

Le moulage en sable consiste à couler le métal en fusion dans l'empreinte d’un moule en sable, réalisée d'après un modèle ayant la forme de la pièce à obtenir. Le moulage en sable est le procédé le plus ancien et convient presque pour tous les métaux et alliages de moulage. Il s'adapte bien aux petites séries de production et surtout pour les pièces de grandes dimensions. 

Un moule simple est constitué de deux parties : la partie supérieure et la partie inférieure.
Le métal en fusion est coulé à travers le trou du système de coulée, en traversant les canaux jusqu'au remplissage de l'empreinte.
Après refroidissement et solidification, la pièce est sortie pour subir les différentes opérations de finition.



L'outillage



Les sables de moulage :


Les sables utilisés en fonderie doivent répondre à un certain nombre d’impératifs :

• Reproduire fidèlement la pièce modèle.
• Avoir une surface aussi fine que possible.
• Ne pas se désagréger lors de l’extraction du modèle.
• Résister à la température de coulée élevée du métal.
• Résister à l’érosion par le métal liquide, lors de la coulée.
• Etre suffisamment perméable pour permettre le passage des gaz produits pendant la coulée
• Permettre un décochage aisé.
Composition des sables de fonderie :

Elle est généralement de :

• 70 à 80% de silice => support
• 5 à 15% d’argile => agglutinant
• 7 à 10% d’eau
• 3 à 5% d’impuretés (oxyde de fer, matières organiques, etc.)

Mise en oeuvre 


1. l’aluminium en fusion à 750°C, la fusion de l’aluminium se réalisant vers 700°C, le métal peut ainsi rester assez liquide pendant la coulée et ne se refroidit pas trop.

2. La quantité de métal nécessaire est introduite par gravité dans le moule. Le débit de matière doit être suffisant afin que le refroidissement ne bouche pas le canal de coulée avant le remplissage total du moule.

3. Après solidification de l’aluminium le moule est brisé au-dessus du bac de recyclage du sable après avoir séparé les deux demi-moules



AUGUSTE Denis février 2013